Lumière sur la sidra

Retrouvez, chaque semaine, le commentaire du rabbin Jacky Milewski

On ne courre pas après le pouvoir !

 

« HaChem dit à Moché : « Toi tu diras tout ce que Je t’ordonnerai, et Aharon, ton frère, parlera à pharaon »… Moché et Aharon accomplirent comme HaChem leur avait ordonné. Moché avait 80 ans et Aharon avait 83 ans quand ils parlèrent à pharaon » (Chemot 7). Pourquoi la Torah nous dévoile-t-elle ici l’âge de Moché et d’Aharon ?

Le Ketav Sofer (sur les versets) explique la chose suivante : quand le verset précise que « Moché et Aharon accomplirent comme HaChem leur avait ordonné », il veut nous signifier que si Moché et Aharon sont devenus les chefs du peuple, les interlocuteurs du roi, les représentants d’Israël à la cours pharaonique, ce n’est certainement pas par ambition ou soif de pouvoir ou de reconnaissance. S’ils viennent parler à pharaon, c’est uniquement pour se conformer à l’ordre divin : « Moché et Aharon accomplirent comme HaChem leur avait ordonné ». Cette place à la tête du peuple leur coûte. Pour Moché, c’est clair : il ne voulait pas de cette mission si honorifique soit-elle, si historique soit-elle, si héroïque soit-elle. Il ne s’en sent pas digne et l’accomplie de façon désintéressée. Mais pour Aharon, d’où la savons-nous ? Moché est le cadet ; Aharon est l’aîné. Pourtant, Moché occupe la première place. Aharon n’est que l’interprète de son frère, le porte-parole de son cadet. On peut imaginer que cette configuration n’est pas évidente pour lui. Cela aurait coûté à n’importe qui. Mais lui ne se dérobe pas. C’est donc qu’il accompagne son frère parce que D.ieu le lui a ordonné.

 

Voir tous les commentaires du rabbin Milewski