Actualisation du protocole sanitaire dans les synagogues

Monsieur le Grand Rabbin, Monsieur le Rabbin,

Madame la Présidente, Monsieur le Président,

Chers Amis,

 

Vous êtes nombreux à nous questionner quant au protocole sanitaire à respecter pour les synagogues, en raison de la nouvelle vague de la pandémie due au variant Omicron.

 

Bien que le pass sanitaire (qui doit devenir pass vaccinal) n’est pas obligatoire pour les cultes, cette exemption ne doit en aucun cas nous inciter à relâcher nos efforts en cette période cruciale, bien au contraire.

 

Ainsi, il est plus que jamais primordial de rappeler la nécessité des gestes barrières tels que le port du masque – de façon correcte avec nez et bouche recouverts – et le lavage des mains avec du gel hydroalcoolique. Il faut également continuer à éviter tous serrages de mains ou embrassades amicales.

 

Concernant plus précisément les activités communautaires qui nécessitent le retrait du masque :

 

– Dans la lignée des mesures gouvernementales édictées lundi soir par le Premier Ministre pour les trois prochaines semaines, lesquelles interdisent désormais de consommer debout dans tous les bars et restaurants, nous préconisons dès aujourd’hui la suspension des kiddouch et des buffets, ainsi qu’à l’occasion du Seder de Tou Bichvat qui aura lieu dimanche soir 16 et lundi 17 janvier prochain ;

 

– Concernant les apéritifs ou repas liés à des événements familiaux (brit mila, bar mitsva, azkara), il convient de préconiser des box individuelles à consommer à l’extérieur. Si cela n’était pas possible, il conviendra de prévoir exclusivement un service à table avec assiette individuelle, en demandant au préalable le pass sanitaire des participants.

 

– Enfin, concernant la seouda chelichit du samedi après-midi, celle-ci peut être maintenue en l’état puisqu’elle est organisée à table et de façon assise, mais en proposant aux participants des assiettes individuelles et en veillant à ce que les espacements soient adéquats.

 

De par l’inquiétante propagation du variant Omicron partout en Europe, et surtout en France, il est de notre responsabilité de préserver plus que jamais la santé de l’ensemble de nos fidèles à travers le pays, notamment les plus anciens qui sont aussi les plus fragiles, comme nous l’enseigne la Torah qui enjoint : Prenez garde à ne pas mettre votre vie en danger (Deutéronome 4:15).

 

Nous réévaluerons bien sûr nos préconisations de façon régulière en fonction de la situation sanitaire.

 

Avec notre cordial Chalom

Elie Korchia
Président du Consistoire de France

Haïm Korsia
Grand Rabbin de France