Calendrier

Partager   

Exposition de Richard Weisberg

Mercredi 02 novembre 2011

Richard Weisberg est né à Paris en 1958. Il passe sa jeunesse entre le quartier Turbigo et le 10ème arrondissement. Son grand-père paternel, Mordka, s’installe, dans les années vingt, en France, cette terre qu’il croyait accueillante, fuyant les difficultés de la vie de l’Europe de l’est ; Mais il sera rattrapé par un destin tragique, celui de l’holocauste, dont il reviendra.


Richard est bercé alors des souvenirs de ses ancètres, du Schtetl au pogrom, de la vie de ce peuple qui anima toute l’Europe de l’est. Au décès de son grand-père, Richard reçoit la transmission de cette vie perdue ; Autodidacte, il commence à remplir ses toiles des scènes de cette vie qu’il n’a jamais connue, comme si sa main était guidée par la mémoire de ces communautés d’autrefois pour transmettre la vie qui se passait là-bas, en Europe de l’Est.


Sa technique, tout d’abord au crayon, puis au fusain ne cesse d’évoluer en traduisant avec une vérité criante toutes ces scènes de la vie quotidienne au Schtetl, du tailleur au rabbin qui conseille sa communauté, du cordonnier au porteur d’eau etc… Devant la diversité des scènes, le noir et blanc ne suffit pas, alors Richard s’attaque à la technique particulière du Pastel, et découvre par la suite celle de la peinture à l’huile.


Ses tons sépias et ses tons proches de la terre donnent l’impression d’être transporté dans ces temps perdus. Devant cette expression si particulière commence alors pour Richard un bouche à oreilles communautaire de « l’Artiste des Schtetls »; Il est contacté d’abord par des associations qui sont troublées par cette expression, puis par des œuvres caritatives internationales pour enfin la reconnaissance du monde artistique. On trouve nombre de ses oeuvres dans des collections particulières,de part le monde. De l’étude Tajan (Drouot) à Maitre Malval (Liladam Enchères), aux peintres du Marais, du salon des indépendants,au Rotary Club International qui lui décerne une médaille d’or (2003), et enfin dans différentes galeries, la jeune œuvre de Richard Weisberg étonne et séduit un large public.


Tous ces évènements traduisent l’émotion d’un monde qui n’existe plus et dont Richard Weisberg, guidé par la main de ses ancètres tient à peindre, au nom de la Mémoire. 


Du 2 novembre au 23 décembre 2011 - Vernissage : Mercredi 9 novembre 2011 à 18h00

Du dimanche au jeudi de 10h00 à 18h00

A l'Espace Rachi - Guy de Rothschild
39, rue Broca- 75005 Paris


www.richardweisberg.com


Voir plus d'évènements