Calendrier

Nazareth : La Genèse, poème symphonique de Baruch Berliner

Mardi 26 juin 2018


A l’initiative de la Commission Culture-Vivre le Patrimoine du Consistoire de Paris, la Synagogue de Nazareth et son Président Jack-Yves Bohbot ont accueilli, mardi 26 juin, un concert exceptionnel organisé pour célébrer, en musique, les 70 ans de l’État d’Israël.


Devant un auditoire de plus de 500 personnes, parmi lesquelles Marc Attali, Ministre plénipotentiaire à l’Ambassade d’Israël, l’Imam Hassan Chalgoumi, Soly Levy, des représentants de la République, Daniel Knoll dont la présence a permis d’associer la mémoire de sa mère Mireille Knoll Z’’L, des Rabbins et Présidents de communautés, pour ne citer que ceux-là, le Président du Consistoire, Joël Mergui a ouvert la soirée par un discours prometteur. C’est à la Commission Culture-Vivre le Patrimoine, coprésidée par Alain Krief et Claude Annik Haïk, nouvelle élue au Conseil d’Administration du Consistoire de Paris, qu’il revient l’honneur de déployer à travers toutes les synagogues consistoriales de Paris et sa région mais aussi en province un programme ambitieux d’événements culturels destinés à faire vivre le patrimoine juif et à le faire rayonner.


En préambule au concert, le Rabbin de Nazareth, Haïm Tordjman, a donné une explication tout en finesse de la lettre Beth, première lettre de Bérechit et première lettre de la Torah.


Tout au long de la soirée, la musique a résonné avec émotion dans ce cadre exceptionnel qu’offre cette splendide Synagogue de Nazareth au cœur de Paris. D’abord la Marseillaise et la Hatikva, jouées par l’Orchestre « Nouvelle Scène » sous la direction improvisée d’Alain Krief dont les talents de chef d’orchestre étaient jusqu’alors méconnus de tous, de lui en premier ! Puis, les violons et cordes ont interprété une création musicale d’Efrem Podgaits intitulée « Des profondeurs, je crie vers le Seigneur » et le Kol Nidré pour violons et cordes du même compositeur. L'apothéose du spectacle a été, sans nul doute, l’interprétation du poème symphonique « la Genèse » de Baruch Berliner jouée par un orchestre symphonique de 30 musiciens dirigés par le Chef d’orchestre et violoniste, Alexandre Brussilovsky. Marc Nakache, récitant de versets choisis de Bérechit, a contribué avec l'orchestre à donner une véritable âme à cette composition d’un genre très novateur où la musique se mêle et s’entrelace en symbiose à la narration.


La remarquable qualité du concert a été applaudie par une « standing ovation » et c’est avec émotion que le Docteur Baruch Berliner a reçu le diplôme de Membre d’Honneur de la Synagogue de Nazareth en sa qualité de compositeur et poète.


Quelle magnifique soirée pour le lancement du projet culturel du Consistoire dont la mission est comme l’a souligné le Président Joël Mergui «de faire de notre Beit haknesset un lieu de rassemblement pour se ressourcer de notre identité dans toutes ses facettes et dans la diversité de notre communauté ».







Poème symphonique de Baruch Berliner


Tarifs de 5€ à 55€


Infos et réservation au 01 42 17 10 36 ou ici


Plus d’infos : Cliquez ici



Poème symphonique de Baruch Berliner


Voir plus d'évènements