Calendrier

Symposium de l'Aumônerie Générale Israélite des Hôpitaux

Mercredi 14 mars 2018


L’Aumônerie générale israélite des hôpitaux de France, présidée par Mikaël Journo, aumônier général et rabbin de la synagogue Chasseloup-Laubat, a organisé un symposium sur la douleur le 14 mars dernier à l’Assemblée Nationale avec la participation de l’AMIF. “On organise chaque année des formations continue à destination des aumôniers depuis 2009. Ils apportent un soutien moral et spirituel aux personnes en souffrance”, ajoute celui qui est également secrétaire général de l’association des rabbins français.


Lieu symbolique, l’Assemblée Nationale était représentée par Olivia Grégoire, députée de la 12ème circonscription de Paris et amie du Rabbin et de la Communauté Juive. Très émue lors du discours d’introduction, elle a évoqué la longue maladie de son père et l’importance de faire reconnaître la douleur comme une maladie à part entière. Elle a salué le courage de l’aumônerie d’évoquer ce sujet, alors que le gouvernement vient de reconnaître les droits du patient à atténuer ses souffrances.


“Ce qu’on voulait, c’était montrer aux rabbins en formation, ainsi qu’au personnel médical et bénévole présent et des membres de la Communauté qu’une médecine anti-douleur est possible, et voir comment la Torah est en pointe dans le domaine de la bioéthique et en celui de sauver des vies humaines”.


En présence du Président du consistoire, Joël Mergui, du Dr Jonathan Taieb secrétaire général de l’association des médecins israélites de France, du grand Rabbin de France Haïm Korsia, du grand rabbin de Paris Michel Guggenheim et du grand rabbin Olivier Kaufmann, Directeur du Séminaire Israelite de France et de ses élèves rabbins, d’éminents professeurs se sont succédé à l’estrade pour parler de leur approche scientifique, éthique et philosophique.


Les professeurs Serge Perrot et Didier Bouhassira ont démocratisé devant une centaine de personnes le jargon scientifique et médical, afin de mieux appréhender et comprendre la conduite à adopter face à la douleur du patient.


Le Dr Smadar Bustan, qui dirige un programme international interdisciplinaire sur la souffrance et la douleur à l’Université d’Harvard était également présente.


Modéré avec finesse, intelligence et compréhension par Alain Nutkowicz, “le débat a démontré que le judaïsme est un acteur ouvert à l’éthique médicale, et non simplement un spectateur”, conclut M. Journo.


(extrait d'Actualité Juive n°1472)








Symposium de l'Aumônerie Générale Israélite des Hôpitaux


Symposium de l'Aumônerie Générale Israélite des Hôpitaux


Symposium de l'Aumônerie Générale Israélite des Hôpitaux


Symposium de l'Aumônerie Générale Israélite des Hôpitaux



Voir plus d'évènements