Calendrier

Partager   

Joël Mergui au Kotel avec Valérie Pécresse présidente de la région Ile-de-France

Jeudi 26 octobre 2017



C’est avec le président du Consistoire, Joël Mergui, son vice-président Jack-Yves Bohbot que Valérie Pecresse s’est rendue pour la 3e fois en Israël et  plus particulièrement à Tel Aviv et à Jérusalem, où elle s’est rendue au Kotel.


Ce voyage dont faisait également partie le député des Français de l’Etranger, Meyer Habib, les conseillers régionaux Florence Berthoud, Jeremy Redler et Benjamin Chkroun répondait à trois objectifs majeurs : rencontrer les responsables politiques et des acteurs de la société civile et promouvoir la coopération et l'amitié entre la région Capitale et l'état hébreu.


Une lacune, qui tenait à cœur également au Président du Consistoire de combler consistait établir des liens entre la région Ile-de-France avec Israël. En effet, jusqu'à présent, le seul partenariat existant était établi avec le gouvernement de Jérusalem-Est.


Que ce soient aux maires de Jérusalem Nir Barkat et de Tel Aviv Ron Huldai, aux ministres du Tourisme Yariv Levin et de la Technologie Ofir Akunis, Valérie Pécresse a adressé le même message : la mise en place d’un partenariat durable entre Israël et la région Ile-de-France


Recherche, développement économique, culture, tourisme, sécurité, tels sont les sujets d'échange qu'a mis en avant l'ancienne ministre Valérie Pécresse qui, pendant deux jours, a multiplié les rencontres en Israël en compagne de Joël Mergui et Jack-Yves Bohbot.



Israël et l'Ile-de-France ont bien des points en commun : leur éminence en matière d'innovation et recherche et développement, leur forte attractivité touristique, leur densité culturelle et la nécessité de partager leur expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme qui frappe régulièrement les deux territoires.


Dès sa prise de fonction à la tête de la région Île-de-France, Valérie Pécresse avait fait voter une délibération interdisant de verser des subventions régionales aux associations appelant au boycott d'Israël. Intransigeante sur cette question, elle a rappelé avec force à tous ses interlocuteurs que "dans son combat contre l'antisémitisme, ni dans son combat contre ceux qui veulent nier à Israël le droit d'exister, il ne doit y avoir en la matière aucune demi-mesure".


De nombreux contacts ont été noués et ce déplacement donnera suite dans les prochaines semaines à la mise en œuvre d'initiatives concrètes.


Voir plus d'évènements