Calendrier

Partager   

Qu'est-ce que tu veux ? par le rabbin Jacky Milewski

Dimanche 18 décembre 2016


Sur ordre de son père, Yossef est parti rejoindre ses frères. A Chekhem, il ne les trouve pas. Il rencontre alors un homme mystérieux, identifié à l’ange Gavriel, qui lui demande : « Ma tevakech ? Que recherches-tu ? » (Gen. 37, 15) ou traduit plus précisément : « Que rechercheras-tu ? » au futur. Et Yossef répond : « Ce sont mes frères que je recherche ».


Rabbi Israël de Gour (Bet Israël I p. 222) explique de trois façons différentes l’expression : « Ma tevakech ? », « Que rechercheras-tu ? » :


« Rechercheras-tu à présent le « ma », le « qu’est-ce que ? », expression de l’humilité et du questionnement sur soi. Ainsi, Moché et Aharon s’exclament : « Que sommes-nous ?», « vena’hnou ma ? » (Ex 16, 7). « Rechercheras-tu à exprimer cette humilité à tes frères qui ont perçu en tes rêves et leur narration comme une volonté de ta part de les gouverner, de les dominer ? ».  Et Yossef comprend que pour approcher ses frères, le « ma », le « Que suis-je ? » est une condition difficilement dispensable.


« Rechercheras-tu le « ma » c'est-à-dire l’objet de toutes les quêtes, souligné dans le verset : « Ma Hachem choel mé’imakh…, Qu’est-ce que D.ieu te demande sinon de Le craindre ? ». Vas-tu quérir l’objet de cette demande divine impérieuse et déterminante pour la suite de l’histoire ? Et Yossef, plus tard, pourra dire à ses frères : « Je crains D.ieu » (Gen. 42, 18).


Enfin, « Que rechercheras-tu ? » c'est-à-dire : « Qu’est-ce que tu recherches dans ta vie ? Quels sont tes projets, tes aspirations, tes idéaux ? Est-ce que seulement, tu en as ? ». Cette question – dit le Bet Israël – se pose à toutes les générations car l’homme doit savoir ce qu’il veut. Parfois, on rencontre des gens qui ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent, ce qu’ils souhaitent. Il faut donc les pousser à réfléchir à cette question : « Mais finalement, qu’est-ce que tu veux ? ». Et peut-être que cette interrogation musclée, montrant le vide qui habite l’esprit de l’autre, permettra d’aboutir à une réponse : « Ce sont mes frères que je recherche », « je veux vivre avec mes frères, en tant que l’un des leurs ! ».



Voir plus d'évènements