Calendrier

Partager   

Formule Lévinassienne, par le rabbin Jacky Milewski

Dimanche 13 novembre 2016


Dans l’un de ses ouvrages, intitulé « Entretiens avec Emmanuel Lévinas » (Biblio-essai, 2006), Michael de Saint-Chéron pose la question suivante à E. Lévinas : « Vous avez écrit une fois : « L’homme juif sans mitsva est pour le monde une menace ». Que voulez-vous dire ? ». On comprend bien la question car la formule peut surprendre.


Et E. Lévinas répond : « Cela signifie que la paix est rompue. C’est à relier à ce que je disais tout à l’heure, c'est-à-dire que le rapport à la Loi est le rapport à l’autre homme » (p. 47). Effectivement, trois pages plus haut, le philosophe disait : «La venue à l’idée de D.ieu est certainement contemporaine de la responsabilité prise à l’égard du visage d’autrui » (p. 44). Ceci rejoint notre sidra où Avraham qui a découvert D.ieu et propage son enseignement se révèle comme étant celui-là même qui devient champion de la bonté et de l’altruisme. Comme si la découverte de D.ieu créait des obligations à l’homme par rapport à son semblable (auquel cas, l’athéisme pourrait avoir comme source une volonté de désengagement vis-à-vis d’autrui) ; comme si le lien avec D.ieu ne pouvait se tisser sans la prise en considération d’autrui.


En page 45, E. Lévinas revient sur le sujet : « Le rapport à la Loi, c’est le rapport à l’autre homme, même quand il s’agit de choses qui ne le montrent pas, comme la cacherout par exemple. C’est là toute la pensée talmudique ». Ainsi, affirme E. Lévinas, manger « cacher » revient à élaborer un lien avec autrui ! Lien mystérieux qui s’éclaire peut-être dans la retenue face à certains aliments, retenue façonnant une posture psychologique qui évite de « manger » autrui, de le dévorer. Lien mystérieux qui s’éclaire peut-être par les multiples significations éthiques des lois de la cacherout, des séparations nécessaires entre catégories qui renvoient aussi au respect, à la distance optimale entre les gens qui relève de la dignité de chacun. En tout cas, E. Lévinas a ajouté : « C’est là toute la pensée talmudique », indiquant ainsi où l’on pourrait lever le voile sur ce mystère. Mais ne débusque-t-on pas ici l’idée que tout ne se dévoile pas « comme ça », à première vue, au premier jet pour déterminer ce que l’autre est ?

 


Voir plus d'évènements