Calendrier

Partager   

Hommage aux soldats juifs de la Grande Guerre

Mardi 01 novembre 2016

Moins de 10 ans après la réhabilitation du Capitaine Dreyfus, éclate la première Guerre Mondiale. C’est l’union sacrée.


Les journaux s’enthousiasment pour la participation massive des Juifs Alsaciens et Lorrains qui, refusant l’annexion allemande de 1870, s’engagent au côté de la France qui continue d’incarner à leurs yeux la mère Patrie libératrice.


La population juive française compte alors 180 000 personnes. 32 000 hommes sont mobilisés jusqu’en Algérie et rejoignent le front. Parmi eux, 18 000 volontaires juifs accourus du monde entier s’enrôlent pour défendre la terre des Droits de l’Homme. Ils formeront les rangs de la Brigade étrangère.


A Verdun, ils tomberont aux côtés de leurs camarades de combat sans distinction, sinon pour fêter Kippour au lieu de Noël. Parmi eux figurent des hommes célèbres, des grands bourgeois, des pères de famille comme des étudiants ou des jeunes gens de milieux modeste. C’est le grand brassage. Le temps de l’idéal de fraternité.


Au sortir de la guerre, Les familles et les communautés juives françaises comptent leurs morts. Le constat est lourd : plus de 5000 hommes manquent à l’appel. Le Judaïsme rural va s’en trouver définitivement transformé.


L’antisémitisme que l’on croyait disparu refait surface pour engloutir, 20 ans plus tard, les Juifs de la Grande Guerre dont l’Union sacrée avait fait des héros et des Français sans distinction.


Pour que la mémoire des soldats juifs engagés dans le premier conflit mondial ne sombre pas dans l’oubli, le Consistoire a participé à la publication de cet ouvrage de référence, comprenant analyse critique, statistiques et annuaire biographique des soldats de toute la France tombés pour la Patrie.



Livre


Livre



Voir plus d'évènements