Calendrier

Partager   

Commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv à Paris

Dimanche 17 juillet 2016



Dans le square des Martyrs Juifs du Vélodrome d’Hiver à Paris, le Grand Rabbin de France et le Président du Consistoire étaient aux côtés de nombreuses personnalités politiques, religieuses, militaires et civiles venues commémorer la mémoire des 13 152 Juifs raflés par la police française les 16 et 17 juillet 1942.


Le 17 juillet dernier, la cérémonie co-organisée par le Ministère des Anciens combattants et par la commission souvenir du CRIF, a pris une tournure toute particulière cette année. Quelques jours à peine après l’attentat survenu à Nice et 74 ans après la Rafle du Vel d’Hiv, le parallèle ne pouvait qu’être fait entre la barbarie nazie et celle de daesh. Les prières des Grands Rabbins Olivier Kaufmann et Alain Goldmann ont eu un écho tout particulier auprès des participants encore sous le choc des récents évènements.


Après les dépôts de gerbes, la sonnerie aux Morts, et la minute de silence, la Marseillaise a été chantée avec ferveur par toute l’assemblée. Les discours de Raphaël Esrail, le Président de l’Union des déportés d’Auschwitz et de Béate Klarsfeld ont sonné comme un appel à réagir, autrement qu’avec des mots de condoléances, face au nazislamisme qui touche le monde « je ne me contente pas de serrer la main des survivants ni d’exprimer mes condoléances » a notamment déclaré la célèbre chasseuse de nazis.


Jessie Chapuis, descendante du couple de Justes d’Anne-Marie Louise et Jean-Joseph Raclet a lancé un appel au courage : « Même si nous ne nous sentons pas de l’étoffe des plus grands, nous avons en nous la ressource, si nous le voulons, pour tendre la main aux gens qui tout autour de nous souffrent et ont besoin de protection. » avant de tirer la sonnette d’alarme : « Quand nous voyons à présent nos amis Juifs quitter leur patrie la France invoquant la peur qu’ils ressentent au quotidien, nous nous inquiétons de notre force pour lutter férocement contre l’antisémitisme sans l’appui de nos concitoyens Juifs. En tant que famille athée, nous remettons nos croyances et nos espoirs en la République et nous savons que nous avons absolument besoin du peuple Juif pour la composer, l’animer et la faire grandir. »


Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé de ma Réforme de l’Etat et de la simplification, Jean-Vincent Placé, qui représentait le gouvernement, a déclaré concernant la Rafle du Vel d’Hiv : « l'Etat français a failli. Pire, il a permis cette tragédie, y a prêté main-forte » avant de poursuivre « Notre pays a été odieusement attaqué au nom d'une idéologie totalitaire, comme l'était le nazisme […] La barbarie ne vient pas de nulle part. Elle vient d'idéologies qui nient les valeurs universelles »


Voir plus d'évènements