Calendrier

Partager   

Colloque : La circoncision, un geste d'avenir !

Lundi 26 janvier 2015


La circoncision, un geste d'avenir !






Le colloque s’est tenu à l’Académie Nationale de Chirurgie le 26 janvier 2015, sous la présidence du Grand Rabbin de France. Le Secrétaire Général de l’Académie a ouvert la séance qui se tenait sous l’égide de l’AMIF, Association des Médecins Israélites de France.

 

Pourquoi  en parler dans l’enceinte de l’Académie de Chirurgie ?  La circoncision à visée religieuse, philosophique, hygiéniste ou rituel, sans but thérapeutique, est un geste chirurgical. Cette pratique est sans doute  l’opération la plus ancienne et la plus pratiquée au monde, puisque 665 millions d’hommes sur notre planète sont circoncis, selon l’OMS.

 

Cette intervention est essentiellement pratiquée en France chez les Musulmans et chez les Juifs. Une délégation de tache autorise les rabbins à la réaliser dans la moitié des cas.

 

La séance a permis d’entendre les points de vue du monde juif, musulman et chrétien, convaincus du juste droit de cette pratique. Ce colloque voulait faire le point après les débats qui ont eu lieu en Allemagne en 2012 et au Conseil de l’Europe en 2014, débats qui opposaient le nécessaire respect de l’intégrité physique de l’enfant , aux libertés d’exercer la religion de son choix dans son intégralité et au droit des parents de décider pour leur enfant.

 

Le Grand Rabbin de France ,Haïm Korsia a magistralement démontré la dimension symbolique et finalement l’importance de ce geste qui va «bien au-delà de l’ablation du prépuce ». Le Rabbin Lewin a fait un rappel historique de l’intervention et expliqué les réactions européennes récentes. Madame le Professeur Grapin-Dagorno, chirurgien pédiatre à l’hôpital Robert Debray, et juriste, a rappelé les principes juridiques qui s’imposent en France. Les docteurs Halioua et Lobel ont évoqué les grandes questions, aujourd’hui en partie résolues, au travers de la littérature scientifique : « non, la circoncision n’est pas une mutilation mais un geste de chirurgie plastique ! Non la circoncision ne modifie pas la qualité de la sexualité !Oui la circoncision réduit le risque d’ infection par le VIH, tant pour le circoncis que pour sa partenaire ! »

 

Tous les orateurs ont insisté sur la avantages de la circoncision en terme de santé personnelle et publique, mais à la stricte condition qu’elle soit exécutée par des experts, dans le cadre des bonnes pratiques cliniques et d’un grand souci d’éviter la douleur chez l’enfant.


Voir plus d'évènements