Calendrier

Disparition du Grand Rabbin de Paris David Messas


La cérémonie qui s'est déroulée dimanche soir 20 novembre à la synagogue Ahavat Shalom du Grand Rabbin David Messas (zal) dans le 16eme arrondissement de Paris a été marquée par une émotion intense de toute une communauté parisienne en deuil et en pleurs.

Une foule impressionnante a accompagné le cercueil du Grand Rabbin dans la synagogue, fait rare, dans un climat de ferveur intense et de prières profondes.

De très nombreux rabbins, présidents de communautés et personnalités étaient présents. Devant la dépouille du Grand Rabbin, le Président du Consistoire Joel Mergui, l'Ambassadeur d'Israël en France Yossi Gal, le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim, le Grand Rabbin Joseph Sitruk et le Grand Rabbin d'Israël Shlomo Amar ont tous rappelé avec beaucoup d'émotion dans la voix, ne pouvant pratiquement pas parler, qui était David Messas (zal), ses qualités exceptionnelles d'écoute, de chaleur et d'authenticité, son attachement à un judaïsme fort et vivant, un militant de la Torah comme il y en a peu, ainsi que son courage inouï face à la maladie qui le rongeait depuis quatre ans sans qu'il ait eu une fois à se plaindre.

Une leçon de vie et d'humanité pour l'ensemble de la communauté.

Jusqu'à la veille de son hospitalisation ce vendredi, le Grand Rabbin Messas (zal) n'a pas cessé un instant d'accomplir intensivement sa mission au Consistoire de Paris malgré ses souffrances dont il n'a jamais dit un seul mot ni exprimé une seule plainte.

Le corps du Grand Rabbin a alors été directement conduit dans l'avion qui l'amènera en Israël où il sera enterré aux cotés de ses parents à Jerusalem. De nombreux amis, dont le Président du Consistoire et le Grand Rabbin de France, ont accompagné sa famille dans ce dernier voyage.

Comme l'a souligné le Président Mergui, complice de toujours du Grand Rabbin avec qui il travaillait au quotidien depuis des années à la tête de la communauté juive de Paris, il est impossible d'imaginer à présent comment il sera possible de continuer sans le Grand Rabbin David Messas (zal) dont le sourire, la chaleur, la vitalité et le dévouement de chaque instant ont servi jusqu'aux derniers instants le judaïsme français.

Dans la douleur et la tristesse qui prévaut aujourd'hui, il est bien trop tôt pour répondre à cette terrible question.