Calendrier

Conférence interreligieuse aux Emirats Arabes Unis, à l'occasion de la visite du Pape



Le Grand Rabbin de France a demandé au rabbin Moshé Sebbag de le représenter à la conférence interreligieuse qui s’est déroulée aux Émirats Arabes Unis, le 3 et 4 février à l’occasion de la visite du Pape.


Cet événement a également été l’occasion de rassembler plus de 600 personnalités religieuses de différentes confessions, venant des quatre coins du monde, pour ouvrir un dialogue interreligieux sous le signe de la « Fraternité Humaine ».


Trois thèmes ont été abordés durant ces deux jours :

- Les principes de la fraternité humaine, notamment comment créer une culture de la paix,

- La responsabilité conjointe, pour accomplir cette fraternité, notamment le rôle des états,

- Les défis et opportunités pour examiner le Fanatisme religieux et la culture de la haine.


Les paroles suivantes ont été prononcées par différentes personnalités :

« La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer. »

« Notre richesse émane de notre diversité religieuse et culturelle. »

« On doit être préoccupé par l’éducation de nos enfants, en leur faisant comprendre qu’une religion ou une culture différente n’est pas une menace d’existence. »


Le Pape a dit : « Comme dans toute famille, tout commence par un dialogue quotidien et effectif. Cela suppose qu’il ne faut pas renoncer à sa propre identité pour plaire à l’autre. Mais en même temps cela demande le courage de l’altérité, qui comporte la pleine reconnaissance de l’autre et de sa liberté, et par conséquent l’engagement à s’employer pour que les droits fondamentaux soient toujours affirmés, partout et par quiconque. Parce que sans liberté, il n’y a plus d’enfants de la famille humaine, mais des esclaves. Parmi les libertés, je voudrais souligner la liberté religieuse. Elle ne se limite pas à la seule liberté de culte, mais elle voit dans l’autre vraiment un frère, un fils de la même humanité que Dieu laisse libre et que par conséquent aucune institution humaine ne peut forcer, pas même en son nom. »


En présence du prince héritier d’Abou Dabi, Mohammad ben Zayad al-Nahyane, et le Cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum, Premier ministre des Émirats et gouverneur de Dubaï, la conférence a été clôturée par une co-signature du Pape François et du Grand Imam sunnite de l’institut égyptien Al-Azhar, Cheikh Ahmed al-Tayeb, d’un document sur la fraternité humaine, appelant en particulier à la liberté de croyance.