Calendrier

Tribune libre : Le 7 mai, contre l’extrême droite, pour Emmanuel Macron


Je voterai sans états d'âme pour Emmanuel Macron le 7 mai et pour repousser l'extrême droite qui est une menace pour la République.


Que les candidats extrémistes aient rassemblé plus de 40% des suffrages le 23 avril, que la candidate FN soit qualifiée pour le second tour avec plus d’un million de voix de plus qu’en 2012, et que la réaction de la société à ce choc soit aussi timorée est déjà une honte pour notre pays. Sa victoire serait un chaos inenvisageable.


Le président de l’Etat d’Israël Reuven Rivlin a récemment accusé la candidate d’extrême droite de participer à un nouveau genre de négationnisme en rejetant la responsabilité de population ou de gouvernements dans la Shoah.


A cet égard, Marine Le Pen a placé à la tête du FN le temps de la campagne un personnage des plus sulfureux, Jean-François Jalkh, qui en 1991 a commémoré la mort de Philippe Pétain à l'église traditionaliste de Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris, et qui a tenu en 2005 des propos négationnistes et révisionnistes ignobles dans la plus pure tradition de l'extrême droite, niant notamment l'utilisation du Zyclon B dans la Shoah.


Voilà la personne de confiance choisie sereinement par la candidate d’extrême droite pour la remplacer à quelques jours du second tour. A ceux qui argumentent honteusement depuis des mois et des années pour justifier leur vote que le FN a changé, la réalité apparaît comme terriblement évidente.


Non, le FN a été, est, et restera un parti extrémiste composé de membres nauséabonds qui portent au plus profond d’eux-mêmes la haine des juifs. En choisissant ce sinistre personnage, Marine Le Pen le signe et le confirme au grand jour. Ces gens-là haïssent ce que nous sommes, ce que nous représentons, nos valeurs et notre histoire.


Aux citoyens français juifs tentés de mettre (ou de remettre) un bulletin de vote FN dans l'urne le 7 mai, soyez bien conscients que vous choisissez là une ennemie viscérale de notre Peuple, malgré toutes les tentatives fourbes et vicieuses qu’elle a employées depuis des années pour le faire oublier.


6 millions de raisons vous interdisent de faire ce choix immoral et impardonnable.


Votons tous massivement, et appelons à voter dimanche 7 mai, contre l'extrême droite et pour Emmanuel Macron. Quelques que soient nos sensibilités qui pourront s’exprimer à nouveau par la suite. L'abstention est complice du pire. Pour l’heure, le seul choix à faire est celui de la République, de la démocratie, et de nos valeurs d’humanisme et de fraternité. Ce sont nos joyaux les plus précieux. Les seuls qui vaillent. Ils nous garantissent ce qu’il y a de plus cher, la liberté. Ne les bradons pas. Ne les perdons pas. Restons mobilisés plus que jamais contre la haine et pour notre avenir et celui de nos enfants. L’Histoire nous regarde.



Philippe Meyer, Membre du Consistoire de Paris