Calendrier

Soirée des Fondateurs du Centre Européen du Judaïsme


 


 
 
   

Lundi 29 juin, dans les salons de l'Hôtel de Ville de Paris, deux siècles après l'Assemblée des notables et le Grand Sanhédrin qui participèrent à la fondation du Judaïsme français moderne et à la naissance du Consistoire, près de 400 personnes ont participé à la Soirée des Fondateurs du Centre Européen du Judaïsme en apportant au projet leur généreuse contribution.

En présence de Madame la Garde des Sceaux Christiane Taubira, de Monsieur le Secrétaire d'État aux Affaires européennes Harlem Désir et de Madame la Vice-présidente du Sénat Isabelle Debré, Madame la Maire de Paris Anne Hidalgo a ouvert la soirée par un discours d'accueil avant de laisser la parole à Monsieur le Président du Consistoire porteur du projet Joël Mergui et au Ministre de l'Intérieur M. Bernard Cazeneuve.

Modérée par Laurent Veil, et rythmée notamment par la voix d'Enrico Macias, la soirée des fondateurs du CEJ a permis à trois grandes voix du judaïsme à dimension européenne d'exprimer leur point de vue sur la légitimité et l'importance du Centre Européen du Judaïsme, dont les travaux viennent de débuter dans le 17e arrondissement de Paris : Moshé Kantor, Président du Congrès juif Européen, Anne Sinclair, Directrice éditoriale du Huffington Post, et Maurice Levy, Président du directoire Publicis.

Après la projection du film de présentation du projet de CEJ, la soirée s'est achevée par le discours de clôture du Grand Rabbin de France M. Haïm Korsia aux côtés du Grand Rabbin de Paris M. Michel Gugenheim.

 


Dans son allocution d'ouverture, la Maire de Paris Madame Anne Hidalgo a rappelé « pourquoi ce lieu était encore plus important qu’hier (…) Paris a une âme et une culture juive… à travers une présence, des quartiers et aussi une histoire. »   Revenant sur le passé, évoquant les cris de « morts aux juifs » dans les rues de Paris l’été dernier et les événements tragiques du mois de janvier, la Maire de Paris a réaffirmé le sens  et l’importance du projet du Centre Européen du Judaïsme pour mieux lutter contre l’antisémitisme et les préjugés et assurer aux valeurs du Judaïsme un rayonnement à dimension européenne.

 
 

Le discours en vidéo

 
     
Maître d’ouvrage du projet du CEJ, le Consistoire - a rappelé Joël Mergui - est l’aboutissement institutionnel de 2000 ans de présence juive en France. Une présence marquée à Paris en 1242 par le brûlement de 24 charretées de Talmud, là où s’élèvera un siècle plus tard l’Hôtel de ville et où se réuniront, en 1806, les fondateurs du Consistoire et du judaïsme moderne. Là, où aujourd’hui, en 2015, les fondateurs d’un nouveau projet du Judaïsme français à l’échelle européenne se réunissent à leur tour. Rappelant que : «  la racine du mot Yehoudi  veut dire merci » Joël Mergui a remercié tous les acteurs de ce projet essentiel : la Mairie de Paris, la Région Ile-de-France, l’État ainsi que tous les partenaires institutionnels et les généreux donateurs, avant de conclure «  les pelleteuses sont arrivées et les travaux viennent de commencer. » 


 
Le discours en vidéo


 
     



« Il y a dans ce projet du Centre européen du judaïsme comme une volonté de résistance qui ressemble tant à ce que les Français de confession juive ont réussi à montrer à notre pays lorsqu’éprouvés par les pires persécutions, ils trouvaient en eux la force de rester debout. » Revenant sur les attentats, Bernard Cazeneuve a renouvelé l’engagement de l’État à protéger ses citoyens et les lieux emblématiques du Judaïsme pris pour cible par  les terroristes avant d’adresser à la communauté juive : « mes remerciements pour cette vitalité, pour cette force de conviction, pour cette envie de vivre dans la paix et l’universalité de nos valeurs, qui font votre âme et qui font qu’en France on vous aime et qu’on aime serrer votre communauté dans nos bras. »  
 

Le discours en vidéo

 
     
Président du Congrès Juif européen, Moshé Kantor a insisté sur les questions de sécurité relatives à la situation des juifs partout en Europe et a rendu hommage à la communauté juive de France : «  la plus importante d’Europe et au Consistoire, Institution exemplaire qui a œuvré depuis sa création à la reconnaissance, à l’intégration, à la préservation et à l’épanouissement de la communauté juive (…) » tout en recommandant pour « ce beau projet du Centre Européen du Judaïsme  (…) que celui-ci participe à définir les règles et à trouver les budgets nécessaires pour la sécurité des Juifs en Europe »

 
Le discours en vidéo


 
     



Invitée d’Honneur de la soirée des Fondateurs, Anne Sinclair est revenue sur la longue histoire des juifs de France entre tragédie et émancipation en déniant à quiconque le droit de juger ceux de nos concitoyens juifs qui quittent la France. « Notre place est ici. Notre cœur a le droit d’être à la fois en France et en Israël. Mais notre place est ici, la tête haute et la parole libre. » Et de conclure par son soutien au projet du Centre Européen du Judaïsme initié par le Consistoire : « L’initiative de la communauté juive française, de Joël Mergui, de bâtir un Centre européen du judaïsme, ouvert, culturel, tolérant, en ces temps troublés pour l’Europe aussi, est une initiative très symbolique, que moi aussi, je soutiens avec force, et nous sommes là ce soir pour l’affirmer ensemble. »  
 

Extraits de son allocution

 
     
"Je voudrais vous dire combien je suis heureux d’être ici pour célébrer le rêve de toute une Communauté, de la création de cette Maison. (…)  , il était inconcevable pour moi de ne pas être parmi vous ce soir pour soutenir moralement, mais aussi financièrement, le Centre Européen du Judaïsme. Une Bait Europe, une maison symbole d’un engagement dans la cité bimillénaire. " Maurice Lévy  


 
     



S’adressant aux généreux fondateurs, le Grand Rabbin de France Haïm Korsia a notamment déclaré : « de la même façon que l’on fonde une maison comme le Centre Européen du Judaïsme sur des pierres et des piliers, on la fonde aussi sur la Bible (…) » Rappelant l’importance du projet, il  a insisté sur l’une des missions de cette maison qui sera : « une façon de réensemencer toutes les synagogues, tous les lieux d’étude, toutes les écoles partout en France et en Europe. Cette nécessité d’avoir un lieu pour que tous ces lieux soient habités, c’est exactement l’esprit biblique. » Et s’adressant à l’assistance il a exprimé son sentiment que : « les pierres  que vous posez maintenant pour fonder le CEJ sont comme les pierres qui s’étaient réunies pour porter la tête de Jacob pendant son sommeil, ces pierres s’uniront lorsque nous serons capables d’unir toutes nos activités et toutes nos espérances. »

 
 

Le discours en vidéo

 
     
Parmi nos soutiens et invités, les personnalités suivantes : Jonathan Arkush (Président du Board of Deputies),  Claude Berda (AB Production), Mara Carfagna (Députée italienne), Edmond Cohen (Fursac), Jean-Claude Darmon (Groupe Darmon), David Dayan (ShowRoomPrivé), Marc Eisenberg (Président AIU), Alexandre Elicha (The Kooples), Yossi Gal (Ambassadeur d’Israël en France), Ariel Goldmann (Président FSJU),  Meyer Habib (Député), Amir Haddad (chanteur), Brigitte Kuster (Maire du 17e arr.), Claude Lanzmann, Enrico Macias, David de Rothschild (FMS), Sydney Toledano (Groupe Dior), Ainsi que des Présidents de communautés, le Directeur de l’École rabbinique et des grands rabbins et rabbins. 


 
 


 
© Photos Erez Lichtfeld