Calendrier

Attentat à Copenhague : réaction du Président Joël Mergui



Dès le lendemain des attentats survenus à Copenhague, j’ai exprimé au nom du Consistoire, la solidarité de la communauté juive française à son excellence l’Ambassadrice du Danemark en France, à la communauté juive danoise ainsi qu’à l’Ambassadeur de France présent lors de la première fusillade.


Finn Nørgaard réalisateur danois engagé dans la défense de Charlie Hebdo et Dan Uzan dévoué à la sécurité de sa communauté et de la Grande synagogue de Copenhague ont été exécutés samedi par un islamiste et cinq policiers ont été blessés.



Je ne peux que mesurer avec effroi la similitude d’un scénario mis en œuvre à Paris le mois dernier contre la presse - symbole de la liberté de penser - et la communauté juive, incarnation de la liberté de conscience.



La haine qui a frappé à Copenhague et à Paris est la même idéologie qui tue les chrétiens d’Orient, enlève des jeunes filles en Afrique, cache des stocks d’armes derrières des écoles et des hôpitaux et tente maintenant de désolidariser nos démocraties après avoir déstabilisé les Etats du proche et Moyen-Orient.


Je ne peux hélas aussi qu’être frappé par la similitude des dogmes et des desseins de l’islamisme et du nazisme, qui sont l’un et l’autre sans conteste les fléaux du XXe et du XXIe siècle pour partager en commun antisémitisme, racisme et impérialisme. Pour l’avoir laissé croître, le nazisme s’est soldé par 6 millions de victimes juives et plus de 40 millions de victimes civiles.
Comme hier, l’avenir du monde libre dépendra de sa mobilisation solidaire pour vaincre un ennemi qui frappe aujourd’hui partout de l’intérieur pour détruire notre unité et  discréditer nos valeurs.


Alors qu’une ville d’Allemagne annule son carnaval en raison des menaces sérieuses d’attentats qui pèsent sur son défilé, toutes les mesures de sécurité pour protéger les lieux de cultes juifs français sont maintenues sur tout le territoire m’a confirmé ce matin, le Préfet Patrice Latron chargé de coordonner le dispositif d’alerte nationale.


Je souhaite aux blessés un prompt rétablissement et exprime aux familles des victimes nos très sincères condoléances.



Les synagogues françaises dédieront leurs offices aux victimes et nos prières s’élèveront cette semaine pour le repos de leur âme.