Calendrier

Le bilan des 10 jours 2013


Devenus un moment phare du calendrier de l’institution, les Dix jours du Consistoire, organisés chaque année à proximité des Fêtes de Tichri, sont conçus et perçus à juste titre comme la véritable « rentrée consistoriale », mais aussi comme une sorte de « vitrine » vivante de l’institution avec son lot de cérémonies inaugurales des services consistoriaux (mariages, Talmud-Torah, Conversions…), ses innombrables conférences, expositions et réceptions, activités, colloques, séminaires et rencontres de toutes sortes.


Sur les 34 évènements de l’édition 2013, dont certains, et ce n’est pas le moindre de ses succès, sont organisés en partenariat avec d’autres institutions ou communautés indépendantes, la majorité d’entre eux ont été conçus spécialement pour les Dix jours, les autres étant rajoutés au programme par une heureuse coïncidence de dates, ou parfois avancés ou reportés de quelques jours pour pouvoir s’insérer dans son agenda, le but n’étant pas de rechercher la performance, l’affichage et le prestige évènementiels mais au contraire de donner à voir l’activité de l’institution et de ses communautés dans son quotidien ordinaire et exemplaire.


RETROSPECTIVE :


29/09 - Journée Européenne de la Culture Juive dans le Haut-Rhin


Le dimanche 29 septembre, plusieurs communautés du département ont ouvert leurs portes dans le cadre de la Journée Européenne de la culture juive. Comme chaque année, celle-ci a été une belle réussite, notamment à Colmar, Mulhouse, Thann et Guebwiller qui ont proposé un programme varié.

A Colmar, le Grand Rabbin Fhima a dirigé deux visites guidées de la synagogue, entrecoupées d’un concert donné par le chœur de la synagogue de Colmar. Par ailleurs, la salle Jean Claude Katz du musée Bartholdi était également ouverte pour l’évènement. Une visité guidée a également été proposée par les membres de l’association « Fonds d’Art Juif ».

A l’instar du Grand Rabbin Fhima, le Rabbin Hayoun a accueilli nombre de visiteurs dans la synagogue de Mulhouse mais également dans la Souccah.

Il a pu expliquer aux visiteurs, le symbole de la Souccah et le lien entre nature et judaïsme.  Devant un public nombreux, il a exposé les liens entre Torah et écologie moderne, expliquant toutefois que les fondements de ces lois et leur finalité étaient très différents et ne répondant pas aux mêmes objectifs.

Dans le même temps, la synagogue de Guebwiller abritait une exposition exceptionnelle sur le thème de l’art et de la religion juive en Alsace. Près de 200 visiteurs sont venus à la synagogue, ainsi que les élus de la région et la Sous-préfète de Thann-Guebwiller.

A travers ces objets, on a pu suivre l’histoire des « communautés juives alsaciennes » au fil du temps.

Point d’orgue de cette journée à Thann,  un hommage a été rendu à Monseigneur Bockel et à l’Abbé Jean Flory pour leur implication et leurs actes de bravoures dans les années 40. Par la suite, un arbre des justes a été planté, en présence du vice président du Consistoire du Haut-Rhin, M. Elie Cohen, de M. Gérard Helmer, Curé de Thann, de M. le Rabbin Elie Hayoun et de Mme Arlette Chemouny, Présidente du B’nai Brith de Mulhouse.

La journée s’est achevée avec le dévoilement d’une plaque commémorative et le verre de l’amitié a été servi dans la souccah, tandis que l’ensemble Ziq’s trio interprétait des airs Klezmer.




29/09 - Journée Portes Ouvertes de la Maison de la Culture Juive

Plus de 500 personnes présentes tout au long de la journée afin de découvrir le lieu avec les explications du Président Gérard Uzan, mais également les très nombreuses activités mises en place par la Commission Culture.

Beaucoup d'enfants ont participé à des ateliers et se sont inscrits aux E.I., un concert offert aux visiteurs... Atmosphère très conviviale et public conquis. Journée animée par Lise Gutmann.

En présence de nombreux Elus de la Ville de Nogent, d'Administrateurs du Consistoire et de plusieurs autres personnalités.




30/09 - Cérémonie "Label Patrimoine du XXe siècle" attribué à la Synagogue Hekhal David

Environ 200 personnes accueillies par le Président Gérard Uzan, en présence du Grand Rabbin de Paris, du Sous-Préfet de Nogent, du Président du Consistoire et de très nombreuses personnalités, ainsi que des architectes Max Herzberg et Joël Aubert. Egalement présents des Elus des villes de Nogent-sur-Marne, Le Perreux, Bry-sur-Marne - Emouvants témoignages - La soirée s'est terminée autour d'un magnifique cocktail.




01/10 - Concert pyutim à Chasseloup-Laubat

La magnifique synagogue de Chasseloup-Laubat était le cadre idéal pour accueillir ce concert de Pyutim (poèmes liturgiques) introduit par une présentation didactique et érudite du Pr Moïse Sibony, auteur d’un ouvrage intitulé justement « Pyutim ». L’assistance très nombreuse, enthousiaste et surtout réactive, fut au diapason des cantors professionnels Albert Bouhadana et Philippe Darmon, assistés par les amateurs talentueux Franck Amsellem et Michaël Darmon.




01/10 - Conférence du rabbin Michel Serfaty à Ris-Orangis

Sur le thème : « Rapport de D. à Israël et rapport de D. aux nations : entre deux destructions (du Temple) », le Rabbin Serfaty a exploré les textes bibliques du 2ème Livre des Rois et des livres prophétiques Isaïe, Ezéchiel, Jérémie et les XII Petits Prophètes.

Il s’est appliqué à montrer le fort contraste séparant l’histoire du royaume d’Israël de celle du Royaume de Judée. A travers le fort attrait des rois d’Israël pour les cultes étrangers et la relative fidélité, bien qu’enracinée dans les mentalités, des rois de Judée au D. des patriarches. Le rapport de D. aux nations s’est traduit par l’échec de l’expérience du Royaume nord et la disparition en –722 de ses israélites tandis que le rapport de D. à Israël s’est traduit par l’enracinement des judéens dans la voie tracée par le roi David, lui-même inspiré de la loi de Moïse. Dans l’expérience du Nord, les civilisations environnantes, qui ont assimilé Israël, se voyaient elles-mêmes abandonnées de D. alors que le Royaume de Juda bénéficiait d’un sursis de 135 ans et les rois des peuples environnants, à l’exemple de Cyrus, déclaré serviteur de D., proclamaient leur admiration envers les judéens.


02/10 - Diner Republicain du CCJ 94

C’est dans les magnifiques et immenses salons des Esselières à Villejuif qu’a eu lieu la traditionnelle cérémonie des vœux du Nouvel An organisée par le Conseil des Communautés Juives du Val-de-Marne. L’ensemble des présidents et rabbins de communautés du département ainsi que la plupart des maires, adjoints, députés, sénateurs, préfets, et représentants des autres cultes, étaient présents à ce dîner où prirent la parole les représentants des partis politiques républicains ainsi que nos chefs d’institution : Consistoire, FSJU et CRIF.




02/10 - conférence au Blanc-Mesnil

Un public nombreux était au rendez-vous pour cette conférence sur le thème : « Massacres en Syrie : des Juifs originaires du pays racontent ». Témoignages poignants de Juifs syriens, David et Bella Cohen, Yossi Bagdadi, invités par Sammy Ghozlan.  Grand spécialiste de cette cause à laquelle il a consacré de nombreuses années de sa vie, Roger Pinto, président de Siona, a rappelé ce que fut le combat de son organisation pour le sauvetage d’une partie de cette communauté en détresse.


03/10 - Conférence sur la cacherout

C’est en présence d’un public local (Paris 12e) venu très nombreux, à l’invitation de la synagogue de Névé-Chalom, qu’a eu lieu cette conférence  consacrée à la cacherout avec pour invité d’honneur le Rav Simon Dahan, Responsable des choh’atim du Consistoire, qui s’est vu décerner à cette occasion un « couteau d’or » pour sa carrière de plus de 50 ans au service de la Cheh’ita.

Présents également, Michel Gugenheim, Grand-Rabbin de Paris, et Simon Marec, secrétaire général du Consistoire de Paris, experts en la matière, chacun dans son domaine. L’attention du public était visible face à la masse d’informations précieuses et parfois inédites exposées par des intervenants très au fait de leur sujet.

Après les questions techniques et halakhiques sur l’abattage rituel, on a notamment appris que le volume de viande qui transite sous la surveillance du Beth-Din de Paris ne cesse d’augmenter : en 2012 : 4 497 tonnes (dont 350 tonnes de Pologne),  en 2011 : 4 191 tonnes, en 2010 : 4 163 tonnes, et en 2009 : 3 694 tonnes

L’entrée de nouveaux chevillards a permis un accroissement de 12,69 % des quantités commercialisées. Entre 2011 et 2012, un nouvel accroissement de 350 tonnes (+ 8,85 %) du à l’intégration de la viande polonaise. A noter, entre 2009 et 2012, un accroissement de 803 tonnes (+ 21,73 %) de viande commercialisée sous le contrôle du Beth Din de Paris.




04/10 -  Chabbat à Poitiers

Plus de trente personnes étaient présentes vendredi soir pour l’office ainsi que pour le repas communautaire avec cette équipe de la Hazac menée par Johan Toledano, dans une ambiance joyeuse et conviviale ponctuée d’innombrables chansons.


05/10 - Chabbat plein à Amiens

C’est un chabbat bien particulier qu’a passé l’équipe de la ‘Hazac, dirigée par David Schekler, pour sa 8ème mission à Amiens. La communauté a célébré la bar-mitsva du jeune Clément Touaty, et l’équipe s’est fait un plaisir d’y participer joyeusement en apportant sa « touche » Hazac. Plus de soixante-dix personnes étaient présentes le chabath matin pour l’office mené par Arié Berdugo. «  Ces jeunes font maintenant partie de notre famille, c’est un plaisir de les accueillir lors d’occasions réjouissantes » nous a confié le président de la communauté, Guy Zarka, que nous remercions pour son accueil si chaleureux.



05/10 - Melavé malka des célibataires

A l’initiative de Judith Darmon, directrice du Centre E.Fleg du quartier latin à Paris, et dans le prolongement des projets du Congrès des communautés juives, plus de 70 participants se sont pressés au Mélavé-Malka spécial jeunes célibataires dans une ambiance musicale assurée par un DJ et en présence des présidents du Consistoire et du Centre E.Fleg. La « dimension » Thora était assurée avec brio par le rav David Chouchana sur un thème de circonstance : « L’être idéal existe-t-il ? ».




06/10 -  Cérémonie des talmudé torah

Comme chaque année dans le cadre des 10 jours du Consistoire, le dimanche 6 octobre, 300 personnes se sont retrouvées pour deux  cérémonies au Séminaire Israélite de France.

- la remise des diplômes aux 79 lauréats : les meilleurs élèves à l'interrogation générale du mois de Juin, en présence des parents, des rabbins, directeurs et présidents. Ces élèves ont reçu un beau diplôme ainsi qu’un cadeau qui a fait la fierté de leur famille.

- Bat et Bar Mitzvah de l'année 5773, accompagnés de leurs parents et grands-parents, ont pu écouter des Divré-Torah particulièrement instructifs et recevoir un diplôme d’ "Ambassadeur du Consistoire" ainsi qu’un beau cadeau.

La présence et la participation des dirigeants du Consistoire, les Divré Torah du Grand-Rabbin de Paris, Michel Gugenheim, du Grand Rabbin Olivier Kaufmann, Directeur du Séminaire Israélite de France, du Rabbin Mickael Journo, Directeur de l’aumônerie Israélite des hôpitaux de France, ainsi que du rav Meir Moaty, directeur du Service Educatif ont fait de ces deux événements un moment inoubliable.





06/10 - Convention de la Hazac à Vauquelin

Plus de cent jeunes étaient présents le 6 octobre, au Séminaire Israélite de France, pour la convention annuelle des équipes et des nouvelles recrues par la ‘Hazac, en présence du Président du Consistoire, fondateur de la ‘Hazac, du Grand Rabbin Olivier Kaufmann, Directeur du Séminaire, du rav Mevora’h Zerbib, formateur principal de la ‘Hazac et du directeur de la ‘Hazac, rav Menahem Engelberg, qui a organisé cette convention, ainsi que des équipes de Marseille dirigées par Tsion Sadoun. Outre une formation, cela a permis aux jeunes de se rencontrer et de partager leurs expériences




06/10 - Le 1er forum Imams-Rabbins à Evry

Par le biais d’un forum imams-rabbins, l’A.J-M.F. a organisé trois évènements fondateurs.

Nouveauté institutionnelle : Les responsables des dix antennes de l’A.J-M.F. à travers la province, réunis à Ris-Orangis à 10h du matin, ont exprimé le vœu de transformer leurs antennes en une fédération nationale. Mission fut confiée à des juristes pour élaborer de nouveaux statuts.

Dialogue interreligieux : Entre 14 et 19h, l’A.J-M.F. a lancé le 1er “Forum Imams-Rabbins”. Sous la Présidence du Grand Rabbin de Paris Michel Gugenheim, 50 Imams et Rabbins ont entendu huit communications : quatre sur la prophétie du point de vue juif et du point de vue musulman, et quatre sur la responsabilité du Rabbin et de l’Imam dans la construction du vivre ensemble par leurs discours respectifs.

Hôtel du département : A partir de 19h30, Jérôme Guedj, président du Conseil Général de l’Essonne et Michel Serfaty, président de l’A.J-M.F. ont accueilli dans les salons du Conseil Général, près de 140 hautes personnalités : députés, sénateurs, diplomates, maires, l’évêque, des rabbins et plus de 70 Imams et présidents d’associations musulmanes. Le Grand Rabbin de Paris, Michel Gugenheim, le Président du Consistoire, Roger Cukierman Président du CRIF, ont pris la parole pour souligner l’importance de l’action de l’A.J-M.F. tant dans le rapprochement des communautés juives et musulmanes de France que dans la lutte contre l’antisémitisme, bien souvent véhiculé par des préjugés et des stéréotypes sur les juifs. Lors des interventions, l’Appel aux deux communautés pour se rencontrer lors du Chabbat Hayyé Sarah, (25, 26 et 27 octobre 2013) moment unique du calendrier juif où le texte symbole de la rencontre des deux fils d’Abraham, Isaac et Yishmaël, est chanté dans toutes les synagogues du Monde, a été applaudi et encouragé.



06/10 - Journée Portes Ouvertes à Caen

Dimanche 6 octobre, la communauté de Caen a organisé une journée portes-ouvertes qui s’inscrivait dans le cadre des Dix jours du Consistoire. De nombreuses personnes ont pu visiter la synagogue. Un office a été organisé le matin, suivi d’un petit déjeuner.

Le Talmud Thora, qui avait ouvert ses portes aux parents, a permis à tous les membres de la communauté de participer à différents ateliers. Les organisateurs attendent avec impatience l’édition 2014 des Dix Jours pour renouveler ce bel évènement.



06/10 - Concert en faveur de Tsedek à Buffault

Concert de la Chorale Juive de France dirigée par Raphaël Cohen - au profit de l’association israélienneTsedek (mouvement de jeunesse à caractère social) fondée par le Grand Rabbin Paul Roitman z.ts.l. Superbe moment musical en présence du Grand Rabbin Jacky Amar et du Dr Gilles-Shmuel Zerbib, président de Tsédek, venus de Jérusalem pour l’occasion.





06/10 - Concert Rachel Matsas à Strasbourg

Le groupe Rachel Matsas est un groupe de musiciens originaires d'Athènes. A travers l'Europe, il propose un répertoire varié de chansons judéo-espagnoles, de musiques juives du monde et d'airs israéliens.

Répertoire éclectique fait pour ravir le plus grand monde. Il y a moins d'un an, il était invité par la Communauté juive de Montpellier pour un concert dont on se souvient encore dans l'Hérault... Ce groupe a pris ses quartiers à Strasbourg pour une représentation unique, le 6 octobre dernier. Dans la salle Hirschler du Centre Communautaire, les quatre musiciens et chanteurs composant ce groupe firent voyager l'auditoire à travers le monde juif avec leurs interprétations variées.





06/10 - Journée Européenne de la Culture Juive à Bayonne

Cette dixième édition de la Journée européenne de la culture et du patrimoine juifs avait pour vocation cette année de présenter à tous les publics les fêtes et traditions juives.

La ville de Bayonne a participé à cette journée pour la neuvième année consécutive. Plusieurs manifestations ont été proposées dans le quartier Saint-Esprit ainsi qu’au musée Basque et de l’histoire de Bayonne.

Des manifestations ont été également organisées à La Bastide-Clairence et à Bidache.

Cette journée du premier dimanche de septembre permet aux communautés et aux villes de présenter le patrimoine immobilier et culturel juif, et ce dans vingt-sept pays d’Europe. Ces journées précèdent habituellement les journées européennes du Patrimoine national et ce, principalement, afin de ne pas perturber les fêtes juives.


06/10 - Séminaire des dirigeants communautaires à l’Espace Rachi

7ème session de formation du Consistoire à l’attention des responsables de communautés, organisée en partenariat avec le service social du FSJU et consacrée à la présentation de l’action sociale professionnelle des grandes institutions du secteur (FSJU, CASIP, OSE) en présence de leurs directeurs/trices. Pour des raisons techniques, ce séminaire prévu initialement le 6 octobre a été reporté au dimanche 27 octobre à 10h (toujours à l'Espace Rachi, Paris 5ème).


07/10 - Rentrée solennelle de L' UHLCA centre Jean Kling à Nice


L’UHLCA, Université Hébraïque Libre de la Côte d’Azur, sous l’égide du Consistoire de Nice et Région, a présenté dans le cadre de sa rentrée solennelle et des Journées Européennes de la Culture et du Patrimoine Juif de Nice une soirée-conférence sur le thème : « Le sens de la parole en rapport avec le respect de la nature et de l’harmonie ».

La centaine de personnes présentes a été accueillie par Patricia Trojman qui a présenté son équipe, ainsi que le programme et les nouveaux enjeux pour cette troisième rentrée universitaire. Notamment pour l'inauguration de ces Journées Européennes de la Culture et du Patrimoine juif, le lancement de l'application Iphone pour la géolocalisation des sites juifs du sud-est de la France, pour Nice et les Alpes Maritimes, l'historien Jérémy Guedj étant chargé de mettre en place cette application qui permettra de découvrir l'ancien ghetto, les vestiges de son bain rituel, son ancienne synagogue, ainsi que le palais Lascaris.

Avi Vanweter a rendu hommage aux personnalités officielles : Martine Ouaknine représentant le Maire Christian Estrosi, le Pr Daniel Benchimol, représentant Eric Ciotti, M. Marchetti, Responsable de la Fondation du Patrimoine de Nice, Maurice Niddam, Président du Consistoire de Nice et Région, Me Brigitte Tanuggi Dahan, Régine Bessis, Présidente du B'Nai B'rith régional, Monique Kourcia, Présidente de la Loge Moshé Dayan de Nice. Tous soulignèrent l'apport de la communauté juive au développement de la région PACA depuis des décennies.

Trois interventions sur le thème des JECJP : la nature en héritage

- M. le Rabbin Joseph Abittan, (Centre Michelet) a développé le thème du « sens de la Parole et les enjeux du langage ». Les mots représentent des signes qui renvoient à la réalité, la parole permet d'organiser les représentations, le signifié. Il existe cependant un mauvais usage de la parole, celui qui brise le lien social (médisance, injure).

Le vin, symbole du Kaddoch (saint), est par excellence la référence au sacré. Il renvoie aussi au miroir négatif de l'humain " si tu veux savoir ce que l'autre pense de toi, fais le boire". Par ses propriétés le vin peut délier les langues et en libérant la parole, l'inconscient lui-même. La Tradition juive pose donc la question de la modération et du bon usage de la nature.

C’est ce que le Dr Patricia Trojman se propose de développer dans son cours consacré à l’œuvre médicale de Maïmonide qui développe la complexité du principe de mesure dans le judaïsme, lequel ne préconise ni l'ascétisme, ni l'excès mais un juste usage des choses, n'hésitant pas à établir l'analogie entre ce qui est ingéré par la bouche en nourriture à ce qui est proféré par la bouche en paroles, il s'agit là de mettre en pratique au sens aristotélicien le principe de tempérance et de d'harmonie générale entre l'homme et le cosmos.

Le Rabbin de Cagnes-sur-Mer et Docteur en droit, Yona Ghertman, a pour sa part analysé le rapport à la nature selon le Talmud. Les arbres des champs permettent à l'homme de vivre. Même en cas de guerre on ne détruit pas l'arbre. Vision à court et à long terme. La nature est au service de l'homme, l'arbre peut être détruit s’il est préjudiciable. A analyser au cas par cas.

- Nathan Weinstock, Docteur en droit, criminologue, auteur de nombreux ouvrages sur la dhimmitude, l'histoire du sionisme et de traductions de textes yiddish, évoqua avec pédagogie le décollage puis la renaissance de l'agriculture juive au sein du Vieux Yichouv, bien avant la naissance du sionisme et la Première Alyah.



07/10 - Expo-film au Kremlin-Bicêtre


Une centaine de personnes s’étaient déplacées au centre communautaire du Kremlin-Bicêtre pour l’Expo-Film-Conférence consacrée à l’ « Exode des Juifs marocains ».

L’exposition en 16 panneaux réalisée par le Service culturel du FSJU rencontra un vif succès, ainsi que la projection du film : « Où vas-tu Moshé ? » qui en a ému plus d’un jusqu’aux larmes… sans oublier le riche buffet marocain au cours duquel on continuait de commenter l’exposition ainsi que le film dont l’une des originalités était les dialogues en arabe dialectal compris par de nombreux participants !





08/10 - Rencontre avec les dirigeants communautaires de Sao Paulo

Le Consistoire Central recevait une délégation de la communauté juive de Sao Paulo, l’occasion d’échanger expériences et spécificités continentales, de rappeler l’importance d’un judaïsme orthodoxe pour défendre les intérêts des Juifs dans le monde, mais aussi de débattre des enjeux à venir pour le judaïsme.

Près de 20 responsables communautaires de Sao Paulo, où vivent près de 60 000 Juifs – soit la première communauté du Brésil, avaient fait le déplacement.

Parmi les principales questions abordées : le devoir de mémoire, l’attachement et le soutien à Israël, la Chehita et la jeunesse.





08/10 - Conférence à La Roquette

Un public nombreux est venu assister à la conférence à la synagogue de la Roquette organisée sur « le sens de la parole dans la guerre des moulins de Cervantès ». Superbe duo entre le rav Ebidia et le Dr Michel  Wurm qui, dans des styles très différents, ont analysé l’usage des mots et de certains messages subliminaux dans l’œuvre magistrale du grand écrivain espagnol – dont les origines marranes font aujourd’hui peu de doute.





08/10 - Conférence du Pr Sibony à Villejuif

Une cinquantaine de personnes sont venues assister à la synagogue de Villejuif à la conférence savante et documentée du Pr Moïse Sibony sur son sujet de prédilection : « la gestion du temps dans le judaïsme » dont il est sans doute le plus grand spécialiste au monde. Le temps imparti à la conférence n’a pas suffi pour permettre aux participants de poser leurs très nombreuses questions, d’où les prolongations autour du buffet jusqu’à une heure tardive.





08/10 - Conférence à Massy

150 personnes étaient venues des différentes communautés de l’Essonne à l’amphithéâtre de l’opéra de Massy pour participer à la grande conférence du géopolitologue et essayiste Frédéric Encel sur le thème : « Le sens de la parole médiatique : « le Proche-Orient après la crise syrienne ». Le silence religieux qui régnait pendant la conférence et le flot de questions qui suivirent étaient d’autant d’indices de l’intérêt que porte le public à tout ce qui touche à Israël et au Proche-Orient, et à l’analyse en profondeur de ces questions d’actualité.




09/10 - Cérémonie des mariés à La Roquette

Comme à chaque édition des Dix jours du Consistoire, la cérémonie des mariés de l’année a été un moment particulièrement émouvant. Les h’atanim et kaloth ont été bénis par le Grand Rabbin de Paris, Michel Gugenheim, ainsi que par le Grand Rabbin Olivier Kaufmann. Tous deux leur ont adressé conseils et paroles d’encouragement. Les chants « époustouflants » (dixit les présents) du Rabbin Bueno ont amplifié l’émotion exceptionnelle de la cérémonie.





09/10 – Conférence à Antony

Environ 150 personnes ont participé à la conférence organisée à Antony sur le thème : « La corruption de la Parole : de la médisance à la désinformation » avec M. Michel Gugenheim, Grand Rabbin de Paris et Clément Weill-Raynal, journaliste et essayiste.

Sujet passionnant traité avec méthode par les deux intervenants, chacun dans un registre différent : l’approche spirituelle et le traitement journalistique d’un phénomène tellement actuel. Le flot des questions a du être contenu par le président Edmond Naddam, organisateur de la soirée.





10/10 – Conférence à Lille

Conférence inaugurale de l’année culturelle de la communauté de Lille par le rav Elyahou Dahan



10/10 - Film conférence expo à La Grande Motte

Une exposition : « Policiers et gendarmes, Justes parmi les Nations », accompagnée de la projection d’un film suivie d’une conférence sur la colonie des enfants réfugiés de l’Hérault ont été organisées au Lycée de la Grande-Motte en présence des intervenants : M. Iancu et M. Niedermann (enfants et réfugiés pendant la 2ème guerre mondiale)



10/10 - Réunion jeunes adultes au Centre Fleg

Réunion des étudiants et jeunes adultes dans une ambiance « jews-salsa » : musique et danse, dont celle de Rabbi Jacob, que tous les présents se firent un plaisir d’apprendre en quelques minutes. Occasion surtout, avec Ilan Scialom, de présenter les « projets Etudiants » issus du Congrès des communautés juives de France.





10/10 - Réunion des convertis de l’année

Comme chaque année, cette réunion des convertis de l’année, a rassemblé une soixantaine de personnes, en présence du Grand Rabbin de Paris, Michel Gugenheim, du Directeur du Séminaire israélite, le Grand Rabbin Olivier Kaufmann, du Rabbin Marciano, directeur du service des conversions et de plusieurs administrateurs du Consistoire dont son président. Cette rencontre fut l’occasion de conforter les participants dans leur nouvelle vie et de leur prodiguer encouragements, conseils et divré-Thora qu’ils accueillent toujours avec la même motivation.



12/10 - Chabbat à Aix en Provence

Chabbat communautaire et Vœux aux institutions

.


15/10 - Conférence à l’école Gaston Tenoudji

Superbe conférence, avec un public acquis et conquis, du Pr Denis Cohen Tannoudji sur le thème : « Un nouveau regard sur l’histoire des Juifs d’Afrique du Nord » organisée à l’école de la rue Borel, Paris 17ème, par sa présidente et son conseil d’administration.

Le Pr Cohen Tannoudji, auteur du livre « Les Enfants d'Yshmaël, itinéraires séfarades maghrébins du Moyen âge à nos jours »,a ouvert sa conférence par un historique de l’itinéraire des Juifs séfarades, de la destruction du Temple jusqu’à nos jours.

Bien au-delà des pays musulmans, il a retracé leur parcours jusqu’en Provence, Bordeaux, Italie, Amsterdam, Grèce, Turquie… et a mis un terme à quelques préjugés ; par exemple celui selon lequel la plupart des Juifs d’Afrique du Nord seraient d’origine berbère, rappelant également que, contrairement à une idée tenace, l’histoire des Juifs sous le signe du croissant n’avait pas toujours été une oasis paisible et fraternelle.

S’il y a eu de longues périodes de coexistence pacifique, elles ne peuvent faire oublier les innombrables persécutions, discriminations, voire pogromes (jusqu’au 20ème siècle) qui ont émaillé les phases les plus sombres de la diaspora séfarade, a-t-il conclu.