Calendrier

Cérémonie des vœux du Consistoire

Aux lendemains du Nouvel An Juif, fêté le 16 et 17 septembre dernier, le Consistoire a organisé dimanche 23 septembre, sa traditionnelle cérémonie des vœux du Ministre de l’Intérieur à la communauté juive de France, à la Grande Synagogue de la Victoire.


Dans le climat de grandes tensions actuelles, la première participation de M. Manuel Valls a été chaleureusement saluée par les représentants des différentes communautés juives de France, à qui il a souhaité un « amical, chaleureux, laïc et républicain, Chana Tova. Ce moment, a t-il précisé n’est pas celui du calendrier juif mais fait partie de notre calendrier commun au même titre que les grandes fêtes des autres religions. La République est laïque et ne privilégie personne, elle respecte la spécificité de chacun.»


Le Président du Consistoire, M. Joël Mergui a pour sa part rappelé avec insistance « que depuis toujours des juifs qui portent la Kippa, mangent casher et sont circoncis ont contribué au progrès, à la grandeur et à la modernité de la France et de l’Europe. La pratique de notre culte est entièrement compatible avec les règles de la République laïque. »


« La France a besoin des Juifs de France », a déclaré le Ministre de l’Intérieur, rappelant que « La France a une part juive incontestable et qui ne peut être contestée », soulignant combien cette part juive est « constitutive de l’identité, de l’histoire et de la culture de la France (...) la liberté de croyance a-t-il insisté avec force : c’est la liberté de porter la kippa, c’est la liberté de manger casher, c’est la liberté de réaliser la circoncision (…) oui, les Juifs de France, comme le fait aujourd’hui le Ministre de l’Intérieur, peuvent porter avec fierté leur kippa »


Pour sa part, le Grand Rabbin de Paris M. Michel Gugenheim a demandé au Ministre de l’intérieur de veiller particulièrement à ce que « les directives prises en haut soient appliquées en bas » pour pouvoir s'assurer que ses recommandations en matière de sécurité des lieux de culte soient suivis d’effets partout en France.
Le Grand Rabbin de France, M. Gilles Bernheim, a salué « les appels au calme, au respect des Lois de la République, qui ont été portés en France par les autorités musulmanes. Ces appels, a-t-il ajouté, montrent que les Musulmans savent ne pas offrir prise aux caricatures. Ils marquent une étape importante et sont porteurs de promesses pour la construction d’une société française plus unie.»


A l'heure où la sécurité, la liberté de culte et la place même des juifs dans la société sont malmenés en France comme en Europe, après l’horreur de la tragédie de Toulouse soulignée par les quatre orateurs, en présence de M. Samuel Sandler, M. Manuel Valls a également réaffirmé la volonté sans faille des autorités de lutter contre un antisionisme de façade, qui cache mal son antisémitisme « qu’il soit d'extrême droite ou d'extrême gauche. »


S’adressant particulièrement à l’Ambassadeur d’Israël en France M. Yossi Gal, le Ministre de l’Intérieur a rappelé combien la France et le Président de la République M. François Hollande, représenté à la cérémonie des vœux du Consistoire, sont attachés à l’existence et à la sécurité d’Israël, avec qui la communauté juive française entretient un lien affectif particulier et évident.


Cérémonie des voeux